23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 17:20

 

Le chimpanzé est un animal très intelligent et sociable, il est capable de mémoriser, de résoudre des petits problèmes et même d’imaginer. L’étude de cette espèce et de son comportement, nous permet de nous faire une idée à propos de nos plus loin ancêtres. En effet, le chimpanzé est l’animal le plus proche génétiquement de l’humain, près de 99 % des trois milliards de paires de chromosome qui forment notre schéma acide désoxyribonucléique (ADN) sont identiques au sien. Le chimpanzé appartient à la classe des mammifères, à l'infra-classe des euthériens, à l'ordre des primates et à l'ordre des pongidés. La répartition de cet animal se concentre principalement en Afrique : Guinée, Ouganda et Tanzanie.

 

1-copie-1.jpg

Mœurs :

Le chimpanzé vit généralement en groupe et peut être composé de plus de 75 individus gouverné à tout moment par un mâle dominant. La grandeur de leur territoire varie en fonction du nombre d’individus qui fait partie du groupe, en moyenne le domaine vital d’un chimpanzé peut s’étaler jusqu’à 100 km². Le chimpanzé est actif pendant la journée et dort la nuit dans un nid, qu’il garde plusieurs jours de suite au contraire du orang-outan qui refait un nouveau nid chaque jour.

Le chimpanzé s’adapte selon le climat et l’environnement, il à deux modes de vie. Pendant les périodes de l’année où il fait le plus humide, il passe son temps dans les arbres. C’est au cours du restant de cette année qu’il convoite le milieu terrestre. Il peut se déplacer à l’aide de ses quatre membres et parfois même à deux pattes, étant bipède comme l’homme.

 

2-copie-1

Alimentation :

Le chimpanzé se nourrit en grande partie de fruits, accompagnés de feuilles et de bourgeons qu’il récupère au petit matin et mange au cours d’un petit repas. C’est en fin d’après midi que son appétit lui revient et qu’il organise un deuxième repas plus nourrissant. A de rares occasions, le chimpanzé dominant prend l'initiative de chasser pour son groupe, il est possible qu’il ramène un petit mammifère, même si il s’agit d’un autre primate, comme un colobe, un cercopithèque ou un babouins.

 

3-copie-1

Reproduction :

Les accouplements peuvent avoir lieu à n’importe quel moment de l’année, les mâles comme tout autre mâle d’une autre espèce montre des signes de rivalité à ses compagnons de groupe. Le cycle menstruel de la femelle chimpanzé est plutôt proche de celui qui se produit chez la femme. La grossesse, qui dure environ sept à huit mois, est suivie de la naissance du petit et à son initiation à la vie pendant ses premiers jours. A deux ans le petit chimpanzé commence à vouloir découvrir le monde tout seul mais c’est qu'à quatre ans qu’il devient autonome et peut se débrouiller, chasser et se nourrir sans sa mère à ses côtés. Entre dix et douze ans, le petit atteint sa maturité physique et devient un véritable membre du groupe, il peut donc participer et aider ses compagnons ainsi que les nouveaux nés.

 

Le chimpanzé est menacé

Le chimpanzé est très menacé dans son milieu de vie, dans les régions d’Afrique où il est chassé et revendu à des laboratoires (afin de réaliser des expériences sur leurs comportements mais aussi afin de tester des substances pharmaceutiques) ainsi qu’à des parcs zoologiques pour les exposer à la vue de tout le monde. Cependant grâce à l’opinion publique, ces pratiques sont sous pression et arrivent moins souvent qu’il y a quelques années.

 

Chimpanzé Map

Conclusion

On peux conclure, à cause de leur réflexion pertinente face à un problème que seul un être conscient pourrait résoudre, que le chimpanzé est un être unique, non pas par son intelligence mais plutôt par sa manière de s’adapter à différents types de situation et à réfléchir afin de résoudre un problème. Le chimpanzé est un être fascinant, il y a naturellement énormément de questions qui n'ont pas encore de réponses à son sujet.

Partager cet article

16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 09:34

ANCIENNE VERSION

Taille : 40-45 cm sans la queue.

Distribution : Madagascar.

Millieu de vie : Zones boisées.

Nom scientifique : Lemur catta.

 

Au petit matin, le maki catta grimpe au sommet des arbres pour se réchauffer au soleil après la fraîcheur de la nuit. Il marque son territoire avec des sécrétions odorantes produites par des glandes. À la saison des amours, les mâles rivaux enduisent leur queue de ces substances et se défient dans un « combat d'odeur », empestant l'air avec leur queue !

 

Maki catta

Le maki est très facile à identifier à cause de sa longue queue à rayures, il appartient à la classe des mammifères, à l'infra-classe des euthériens, à l'ordre des primates et à la famille des lémuridés. Cet animal est uniquement présent dans l'île de Madagascar et sur l'Archipel des Comores.

 

NOUVELLE VERSION

 

3

 

Mœurs :

Le maki n'est actif seulement pendant le jour, contrairement à la plupart des lémurs, il fréquente surtout les terrains ouverts et rocheux. Comme la plupart des primates, le maki est très habile à grimper les arbres.

Les groupes de maki peuvent grandir de 5 à 30 individus. Mâles et femelles ont des organisations très spécifiques, très distinctes : là où la nourriture et l'eau sont rares, la femelle se sert avant le mâle.

Lors de sa maturité, la femelle rejoint un groupe différent de celui dans lequel elle est née, elle y restera toute sa vie. Le mâle, au contraire est libre de passer d'un groupe à un autre.

La différence de grandeur de territoire est flagrante, par rapport aux autres lémuridés, celui des makis est beaucoup plus grand. Le maki se défend en sécrétant des odeurs produites grâce à la glandes des ses bras et son urine.

Le maki semblerait être plus développé que les autres lémurs dans le domaine de la défense de son territoire, de l'organisation du groupe... Seulement, bien qu'il vive en groupe, le maki n'a pas un comportement social développé, les échanges entres les individus se limitent à un d'épouillage collectif.

Lors de grand froid, les membres du groupe se serrent entre eux pour se réchauffer. Leur principale activité, se reposer au soleil pendant la matinée. 

1

 

Alimentation :

Le maki se nourrit parfois d'insectes mais surtout de fruits et de feuilles. Ses fruits favoris sont la figue et la banane. Sa denture est particulièrement adaptée à ce régime.

Le maki a l'habitude, comme tous les autres primates, en incluant les humains, de manger en s'asseyant. Il fait couler le jus des fruits dans sa bouche afin de mieux le savourer. Le maki est très soigné, il fait attention à lui, il se toilette après chaque repas. 

2

Reproduction :

L'accouplement se déroule pendant une très courte période : le mois d'avril. Le mâle ne s'accouple généralement pas avant ses 3 ans. C'est pendant les périodes d'accouplement que la femelle doit choisir le mâle avec lequel elle désire procréer. Les mâles doivent alors s’affronter lors de combats d'odeur, ils imprègnent leur queue de substances odorantes et l'agite devant leur opposant, puis lors d'un combat plus violent impliquant les griffes et les dents. Le désigné vainqueur s'accouple avec la femelle pour laquelle il s'est battu.

Une femelle maki ne conçoit qu'un petit. Le petit s'accroche alors, pendant environ quinze jours, sous le ventre de sa mère, un instant après sa naissance. Une période de deux semaines suffit au développement de l'enfant, mais le maki n'est pas encore assez autonome pour se débrouiller tout seul, c'est donc pour cette raison qu'il se pose sur son dos pour y rester pendant deux semaines. C'est à l’âge de six mois que le maki sait véritablement se débrouiller seul, sans sa mère dans les parages.

Maki Map

Partager cet article

12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 18:48

Taille : 45-65 cm sans la queue.

Distribution : Ouest, Centre et Est de l'Afrique.

Milieu de vie : Forêts tropicales.

Nom scientifique : Procolobus badius.

 

Les colobes bai vivent en troupes de cinquante à cent sujets. Chaque troupe se compose de plusieurs petites familles, elles-mêmes constitués d'un mâle et de plusieurs femelles avec leurs petits. Fruits, feuilles et fleurs constituent l'ordinaire de ce singe, qui quête sa nourritures dans les arbres en effectuant des sauts spectaculaires entre les branches, et qui est parfois chassé par les bandes de chimpanzés.

 

colobe bai

 

 

 


Partager cet article

Published by ivan.lopes.66 - dans Primates n°2
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 18:41

Taille : 45-60 cm sans la queue.

Distribution : Congo.

Milieu de vie : Forêts tropicales et eaux douces.

Nom scientifique : Allenopithecus nigroviridis.

 

Il vit dans les forêts marécageuses, à proximité des cours d'eau. S'il se nourrit surtout de feuilles et de fruits, il est également friand de crabes et même de poissons. Ce singe est chassé par les populations locales pour sa viande et parce qu'il pille parfois les récoltes. Il est menacé d'extinction.

 

cercopithèque noir et vert

 


Partager cet article

Published by ivan.lopes.66 - dans Primates n°2
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 18:30

Taille : jusqu'à 1 m sans la queue.

Distribution : Ouest, Centre et Est de l'Afrique.

Milieu de vie : Forêts tropicales.

Nom scientifique : Papio anubis.

 

Ce grand babouin vit dans la savane africaine en hardes pouvant rassembler jusqu'à cent cinquante individus. Son alimentation se compose surtout de feuilles, de graines , de racines, d'écorce, de fruits, d'insectes, d'œufs et de lézards,mais il chasse aussi des mammifères, notamment les jeunes antilopes. Il passent beaucoup de temps épouiller ses congénères afin de débarrasser leur pelage des parasitez qui s'y nichent. Il vit au sol pendant la journée et rejoint un arbre ou un rocher pour dormir.

 

babouin olive

Partager cet article

Published by ivan.lopes.66 - dans Primates n°2
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 18:20

 

Taille : 53-76 cm sans la queue.

Distribution : Bornéo.

Milieu de vie : Forêts tropicales et eaux douces.

Nom scientifique : Nasalis larvatus.

 

Le mâle se distingue par son énorme nez, qui devient rouge et enfle lorsque le singe est en colère ou excité, et qui se redresse lorsqu'il crie pour prévenir ses congénères d'un danger. La femelle a un nez plus discret et cri moins sonore. Le nasique vit dans la mangrove, où il se déplace agilement dans les palétuviers, en s'accrochant aux branches grâce à ses longs doigts et à ses orteils.

 

nasique


 



Partager cet article

Published by ivan.lopes.66 - dans Primates n°2
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 11:50

Taille : 50-75 cm.

Distribution : japon.

Milieu de vie : Zones boisées et zones d'altitude.

Nom scientifique : Macaca fuscata.

 

Il vit dans les forêts de montagne du Japon, au climat très rigoureux. En hiver, il se réchauffe près des sources volcaniques, où l'eau chaude remonte à la surface et forme des bassins d'eau fumante. Il se nourrit de fruits, de feuilles et de petits animaux.

 

macaque japonais

 

 


Partager cet article

Published by ivan.lopes.66 - dans Primates n°2
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 11:43

Taille : 40-57 cm sans la queue.

Distribution : Ouest de l'Afrique.

Milieu de vie : Forêts tropicales.

Nom scientifique : Cercopithecus diana.

 

Ce singe au pelage coloré habite les forêts humides. Bon grimpeur, il vit au sommet des arbres en troupes d'une trentaine d'individus dirigées par un mâle. Il mange surtout des fruits et des feuilles, mais ne dédaigne pas les insectes, les œufs et les oisillons.

 

cercopithèque diane


Partager cet article

Published by ivan.lopes.66 - dans Primates n°2
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 11:37

Taille : 60-85 cm.

Distribution : Régions occidentales du centre de l'Afrique.

Milieu de vie : Forêts tropicales.

Nom scientifique : Mandrillus sphinx.

 

Ce singe de foret se reconnaît aisément à son nez rouge vif et à ses joues bleues. La femelle du mandrill donne naissance à un seul petit qu'elle transporte partout avec elle, sur son dos ou sous son ventre. Souvent hargneux et agressifs, les mandrill adultes s'attaquent parfois à l'homme.

 

mandrill


Partager cet article

Published by ivan.lopes.66 - dans Primates n°2
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 20:25

ProsimiensLes makis, ayes-ayes, loris, galagos et tarsiers sont des prosimiens qui vivent en Afrique et au Sud de l'Asie. Leur cerveau est plus petit que celui des grand singe (simiens) et leur squelette ressemble à celui de petits mammifères, avec lesquels les primates sont sans doute apparentés. Les ouistitis et les tamaris peuplent les forêts d'Amérique du Sud. Ils sont sauvant dotés d'une fourrure colorée et de « coiffure » originale.

Prosimiens (2)

 


Partager cet article

Published by ivan.lopes.66 - dans Primates n°2
commenter cet article

Les Nouvelles

    Manimal

 

 

Nous préparons une nouvelle version de Manimal, le plus rapidement possible.

L'objectif est de promouvoir la plateforme et de vous proposer du nouveau contenu plus approfondis.

Avec l'aide de notre photographe, la mise en ligne d'images haute qualité est très attendue.

 

Merci de votre participation et à bienôt,

 

L'équipe Manimal.com

Primate

http://img607.imageshack.us/img607/6697/plana.jpg

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog